•  
  •  

Presse

 http://fr.worldtempus.com/article/insider/reuge-nouvelle-machine-accordage-1256701


https://www.msm.ch/horlogerie/fabrication/articles/411900/


Sous le même toit deux acronymes de confiance

PERITEC →(Piccand Etudes et Réalisations Industrielles TEChniques) 

EIP         →(Electronique Industrielle Piccand)  
http://www.eipsa.ch/#

Des clients prestigieux utilisent nos commandes



Rollomatic utilise les commandes EIP sur des milliers de machines, par exemple la MicroGrind 2000XR produit à 1000 exemplaires équipées de E600.

http://www.rollomatic.ch/fr/produits/machines-a-transfert-rotatif/centre-de-meulage-cnc-microgrind-2000xr/

Commande E600 Commande E520


Fleury à Bienne utilise le E700 sur les modulos

http://www.fleurysa.ch/

Exemples non exhaustifs d'équipements spéciaux, modifiés ou réalisés par l'équipe EIP PERITEC

► Commandes d'axes pas-à-pas asservissement (PINX5 E500 E600 E520 MPS) >20'000
► Machines automatiques de lavage horloger  MC300
► Machines automatiques de test horloger
► Électroniques pour robots de lavage horloger 
► Robots de montage de composants divers
► Robots de laquage et peinture
► Machines automatique d'accordage  
► Butées numériques de coupe et d'étampage 
► Systèmes de came électronique 
► Boîtiers de commande de tour Schaublin
► Broches de perçage à avance numérique Fleury
► Électroniques pour machines et robots d'affûtage  Rollomatic
► Machines automatiques de fabrication de ressort
► Machines d'affûtage de fraises ou scies
► Machines automatiques de test
► Machines ou scies automatique de profil mono et multi-têtes
► Machines automatique d'usinage et de perçage de barillet
► Numérisations de tours et fraiseuses
► Machines de reprise, d'usinage et de décoration horlogère
► Broches de taraudage et perçage
► Robots cartésien de manipulation
► Modification, remplacement et numérisation de machines "retrofit".
► Lecture de cotes numériques
► Machine de mesure 
► Etc.

L'accent est mis sur:

► L'étude, réalisation de machines, système d'automation, systèmes techniques divers
► L’expérience d'un groupe ingénieurs ETS, EPF et un partenaire de plus de 20 personnes
► Plus de 25 années d'expérience dans le développement, la réalisation et la distribution d'équipements spéciaux
► La synergie de 4 disciplines : électrotechnique, électronique, mécanique, programmation
► Un concept discuté et étudié ensemble, réalisé virtuellement
► Une priorité par la numérisation d'axes sur automates EIP
► Une obsession : être rationnel et économique
► Un tarif d'ingénieur attractif
► La vente, le SAV et la formation sur les composants EIP SA
► Un seul interlocuteur : gage d'efficacité

Historique

En 1973 Victor Piccand, futur fondateur de EIP, développe sous mandat un contrôleur 6 axes pour la première décolleteuse numérique Manurin. Il créera ensuite des systèmes d’axes, déjà avec multitâches, pour les affûteuses de fraises Haro et les déchargeurs de presse Pressmatique.

Jusqu’au début des années 1980, la société développait des systèmes à micro processeur différents des contrôleurs d’axes, tels que juke-boxes ou machines à sous, repris ensuite par PROMS. Il manquait à cette société un produit propre. Devenue EIP, la société développa le premier contrôleur d'axe compact. Le PINX5, petit, simple, multitâches et programmable sur sa face avant, il contenait: l’affichage, le clavier, la puissance pas à pas.

Dans le seul but d’illustrer les possibilités du PINX5, M. Piccand, épaulé par ses fils André et Patrick, réalisera et présentera en 1984 à la SAMA, le premier chariot croisé 2 axes numériques pour Schaublin102. Cela suscita des vocations à de nombreux constructeurs de machines. Nous citerons que les principaux: Combitec, Hydromécanique Bottarini, Robert Merk, Paul Furrer, Hêche Machine. Le PINX 5  rencontra un gros succès et fut vendu sous différents noms tels que, Seledata (Selectron), Combitec, Benmo.   Sur la lancée des contrôleurs d’axes, le système E520 modulaire 6 axes 250 in/out est commercialisé  en 1986. Il permettait l'interpolation circulaire, unique dans cette classe d'automate. Mais l’évolution la plus importante réside dans le langage APEX développé pour cet équipement. Plus qu’un langage, l’APEX est un véritable système de développement, avec simultanés, débogueurs en ligne, trace en temps réel avec un simple câble sériel et un PC. Il fut adopté par Selectron en 1986 sous le nom de MPS 50 et bien d’autres revendeurs.  24 ans après, ces produits sont encore vendus et le langage APEX reste inégalé. 

En 1987 un contrôleur compact sur la base de l’APEX est commercialisé sous le nom de E500. Ce coffret peut contenir 4 axes avec la puissance intégrée (pas à pas 2 ou 5 phases). Le E600 le remplacera et offrira en plus le filetage par peignage, la manivelle électronique, les axes asservis en particulier grâce aux entrées codeurs. Il sera aussi décliné version 8 axes ou avec console déportée permettant le contrôle de 15 modules soit : 15x8 axes. 

La production du E600 s'arrête en 2007 avec plus de 4500 exemplaires en fonction. Le E700 le remplace avec le langage ISO.

Ces produits toujours avantageux et très simples équipent des milliers de machines automatiques et d’usinage. EIP a toujours été un partenaire très lié aux développements des réalisations de sa clientèle et c’est très naturellement que Patrick Piccand créa une diversification d’automation et de réalisation de machines spéciales. 

Après avoir dirigé l'entreprise familiale EIP SA, Patrick Piccand fonde en 2002 la société Peritec.   Sur la base de ces contrôleurs remarquables, Peritec développe des systèmes d'automation avec axes numériques dans un temps imbattable. Parallèlement en tant que concepteur des produits ci-dessus, Peritec assure la pérennité des contrôleurs EIP même âgés de plus de 20 ans.

Dès 2013 Peritec sera sous le même toit que EIP SA afin d'augmenter la synergie du personnel.

   




Développements simples ou complexes
mais toujours rationnels